Skip to main content

Urban ARK 4f: Les petites catastrophes érodent la résilience des ménages: la capacité d’absorption des ménages en butte aux inondations à Niamey, Niger

Report/paper
G04127
Langue:
Télécharger
PDF  G04127.pdf (169.97 KB)

La résilience urbaine est un produit de la capacité des ménages à absorber le stress, à s’adapter et à transformer la marge d’action en gestion du risque. Cette note politique décrit dans ses grandes lignes une nouvelle méthodologie mise au point pour explorer divers aspects de la résilience dans des contextes urbains très pauvres où les biens économiques sont connus limités. La méthode a été développée en réponse à des demandes de Save the Children pour explorer les possibilités d’adaptation d’un outil de suivi de la sécurité alimentaire en zones rurales. L’Approche s’inspire del’ Analyse de l’économie des ménages (HEA, acronyme anglais de Household Economy Approach) en l’adaptant au mieux aux contextes urbains. La nouvelle méthodologie a été appliquée à Niamey, au Niger, dans le cadre d’une étude qui examinait la résilience des ménages dans des quartiers de la ville en butte à des inondations à chaque saison des pluies. Cette note politique présente la méthode, les conclusions et les enseignements de l’étude. Les résultats ont fait ressortir des faibles niveaux de résilience des ménages exposés aux inondations, en raison des inégalités des liens du capital social et d’un accès variable à l’alimentation et à la sécurité au lendemain du stress . En réaction à une perte, les ménages dilapident leurs économies et s’endettent. La note politique décrit également les domaines prioritaires en vue de planifier des interventions et d’appuyer le renforcement de la résilience pour les ménages urbains à faible revenu.

Published:
Area:
Source publication:
Environment and Urbanization Vol. 29, No. 1
Product code:
G04117