Skip to main content

Colonisation des terres sylvo-pastorales et conflits fonciers en Haute-Casamance

Report/paper, 31 pages
7406FIIED
Langue:
Télécharger
PDF  7406FIIED.pdf (1010.49 KB)

Depuis la fin des années 1980, la forêt classée de Pata en Haute Casamance a fait l'objet d'une occupation massive organisée dans la plupart des cas par des marabouts mourides et tijanes originaires du nord du Sénégal. Cet espace sylvo-pastoral était jusqu'alors fréquenté par des éleveurs peuls lors des transhumances d'hivernage et par les populations villageoises de la périphérie de la forêt classée qui venaient s'y approvisionner en productions médicinales, alimentaires ou en bois. Puis, les colons, wolofs pour la plupart, ont défriché plus de la moitié des 73.000 ha qui constituent cette forêt, pour les besoins de la culture de l'arachide, et dans une moindre mesure, de la culture du mil. Des conflits ont rapidement éclaté entre les colons wolofs, les colons toucouleurs, venus eux pour les besoins de l’élevage, et les Peuls foulakounda autochtones. ~Organisé au vu et au su des administrations régionale et nationale, et ceci au détriment des populations locales, ce mouvement de colonisation remet en cause la responsabilité de l'Etat, principal gestionnaire des forêts classées.

Published:
Area:
ISSN:
1357 9274
Product code:
7406FIIED