Skip to main content

Le Dragon et la Girafe : la Chine et les forêts africaines

IIED Briefing, 4 pages
17302FIIED
Langue:
Télécharger
PDF  17302FIIED.pdf (100.47 KB)

La Chine a besoin des forêts africaines et les investissements forestiers chinois croissent rapidement. La Chine est le plus grand importateur mondial de bois tropicaux ; récemment, elle représentait sans doute la moitié des arbres abattus en Afrique et exportés et 75 % des exportations totales africaines. Les investissements dans les zones boisées africaines sous forme d’agrobusiness, de mines et d’infrastructures, croissent également. Pourtant, les décisionnaires africains et chinois qui pourraient rendre ces investissements durables n’entretiennent que peu de contacts. Un nouveau partenariat Chine-Afrique, axé sur la gouvernance forestière, tente d’engager le dialogue : il traite le problème des coupes illégales et cherche à saisir les opportunités pour des investissements plus durables en matière d’affectation des terres – en commençant par le Cameroun, le Mozambique, l’Ouganda et la RDC.

Published:
Product code:
17302IIED