Modernité, mobilité. L'avenir de l'élevage dans les zones arides d'Afrique

edité par Helen de Jode
Cet ouvrage se penche sur le rôle vital que joue l'élevage mobile dans la prospérité économique des zones arides africaines. Dans toute l’Afrique de l’Est et de l’Ouest, on estime que 50 millions d’éleveurs subviennent aux besoins de leur famille et de leur communauté et soutiennent une imposante filière de viande, de cuir et de peaux à partir de bêtes exclusivement nourries des pâturages naturels des zones arides. Alors que d’autres systèmes d’occupation des sols sont voués à l’échec face aux changements climatiques mondiaux, l’élevage itinérant, aussi appelé pastoralisme, génère d’énormes bénéfices économiques nationaux et régionaux. Les pasteurs donnent l’impression d’être une minorité, coupés du reste du monde et adeptes d’un mode de vie archaïque et démodé. La réalité veut que les pasteurs habitent souvent des régions reculées et hostiles mais ils se sont parfaitement intégrés dans les processus mondiaux plus vastes qui les entourent.

Le pastoralisme repose sur des stratégies de production uniques, au sein desquelles la faculté de se déplacer joue un rôle essentiel. Or, se déplacer pose désormais un grave problème. Les pâturages sont investis pour d’autres usages et l’accès à l’eau et aux marchés devient de plus en plus difficile. Du fait de cette mobilité réduite, la rentabilité économique de l’élevage devient gravement compromise. Les bêtes produisent moins de viande, moins de lait et elles sont plus vulnérables à la sécheresse et à la maladie. Cela contribue à la pauvreté, à la dégradation des ressources et à l’apparition de conflits.

Un nouveau raisonnement, de nouvelles politiques et des pratiques novatrices en faveur de la mobilité pastorale commencent à s’imposer en bien des points des zones arides d’Afrique. L’Union africaine et d’autres institutions régionales reconnaissent les bénéfices énormes qui peuvent découler de la mobilité pastorale. Cela incite plusieurs gouvernements africains à élaborer des politiques progressistes et informées qui traduisent les besoins d’un pastoralisme moderne. Ces gouvernements et leurs économies pourront sans doute bénéficier de la croissance attendue de la demande en produits de l’élevage. Ils sont aussi en bonne voie pour réduire la pauvreté et sécuriser leurs approvisionnements alimentaires.

La mobilité de l’élevage est une solution moderne à la réduction de la pauvreté et au développement accéléré des zones arides d'Afrique. Pour soutenir la mobilité, inutile de procéder à des investissements financiers gigantesques : il suffit de raisonner hors des sentiers battus et de chercher à mieux comprendre. Cet ouvrage est un point de départ.

Mots clés: pastoralisme, zones arides

Disponible auprès de newbooks@iied.org
 
 
IIED code:
12565FIIED 
Published:
Oct 2009 - IIED and SOS Sahel UK 
Keywords:
Pastoralism, Drylands 
ISBN/ISSN:
ISBN 978-1-84369-753-4 
Details:
88 pages (Book/Report) 
Language:
French (Français) - also in English